5 façons pour alimenter la caisse de votre association en cette période de coronavirus

Vente de chocolat, soirée spaghetti conviviale ou quizz stimulant ? Voilà plus d’un an que le coronavirus met des bâtons dans les roues et certaines associations commencent à manquer d'argent. Dans cet article, vous trouverez des idées pour collecter de l'argent grâce à des activités coronaproof.

Dîner festif à domicile

Si vos membres et sympathisants ne peuvent pas venir dîner chez vous, vous devez aller à eux. Proposez-leur une livraison à domicile ou un menu à emporter. Beaucoup de tracas pratiques vous dites ?! Vous pourriez faire appel à un restaurant local et leur proposer une collaboration donnant-donnant.

N'oubliez pas de vérifier les règles corona en vigueur dans votre commune. Et offrez aux gens la possibilité de payer sans liquide.

Revenus gratuits grâce à Trooper

Récoltez l'argent là où il se trouve : auprès des webshops qui en ces temps tournent à plein régime. Trooper travaille avec des marques qui reversent un pourcentage de leurs bénéfices à des associations. Chaque fois que vos sympathisants achètent chez bol.com, Torfs ou Dreamland en passant par Trooper, votre association récupère un pourcentage de la vente. Pour l’instant, l’organisation ne communique qu’en néerlandais, mais les associations francophones sont également plus que bienvenues. Enregistrer c’est gratuit !

Sponsoring : un incontournable lorsqu'il s'agit d'investissements

Votre association économise-t-elle pour de nouveaux buts de football, sa propre sono ou même une rénovation complète de la salle des jeunes ? Parlez-en aux entreprises de votre réseau. Elles investissent dans votre organisation et en retour, vous leur offrez un service qui leur est précieux.

C’est encore plus chouette — et plus lucratif — si vous faites appel à des sponsors particuliers. Demandez à vos membres de se faire sponsoriser par kilomètre parcouru à pied, à vélo, à trottinette... Le tout dans leur propre bulle, bien sûr.

Service de bricolage

Un moyen idéal pour faire bouger les jeunes ! Faites circuler la nouvelle que chacun peut vous « engager » pour faire des courses, laver la voiture, désherber le jardin... Tout ce qui se fait à l’extérieur, sur rendez-vous et à distance sûre fait partie des possibilités.

Conseil : parfois, vous gagnerez davantage en demandant une « participation libre », qu’un prix fixe.

Tombola nostalgique

En échange d'une visibilité accrue auprès des sympathisants de votre association, les commerçants de votre commune seront certainement prêts à faire don d'un petit ou d'un grand prix.

Quand le porte-à-porte pour la vente des billets de loterie n’est pas possible, le succès de votre action dépend de votre communication. Faites de sorte que le monde entier — ou au moins la commune entière — soit au courant. En plus des médias sociaux, de votre bulletin d'information ou du magazine des membres, pensez à des affiches dans tout le quartier, ou même au journal régional !

Toutes vos activités bien assurées

Quoi que vous soyez d'avis, faites-le en toute sécurité ! Mais : pensez également aux risques autres que ceux liés au corona.

Votre association est probablement déjà correctement assurée au cas où il arriverait quelque chose à ses membres, aux éventuels membres du personnel et à ses biens (tels que le bâtiment ou un véhicule). Mais avez-vous aussi pensé aux assurances activités nécessaires ?

Dans beaucoup de cas, une « assurance responsabilité objective en cas d’incendie et d’explosion » est obligatoire. À côté de cela, une assurance « responsabilité civile » et une « assurance accidents physiques » pour les participants ne sont pas un luxe inutile.

Qu’est-ce qui est vraiment indispensable pour votre association et qu’est-ce qui est utile si votre budget le permet ? Votre agent d'assurance CBC vous conseille et vous assiste.

Contactez-nous pour un rendez-vous

 Prendre un rendez-vous