Ronaldo a assuré ses jambes de meilleur buteur. Et vous ?

Maintenant qu’avec la Coupe du Monde la fièvre du ballon rond monte, les rumeurs sur ce que font les footballeurs à côté du terrain vont bon train. Le sujet de conversation récurrent : les montants exubérants que des vedettes comme Ronaldo dépensent pour assurer leurs jolies jambes musclées.

Partager sur Facebook Twitter LinkedIn

Mais les footballeurs ne sont pas les seules stars à dépenser des fortunes pour sécuriser leurs parties corporelles les plus lucratives. Dans le monde du cinéma et de la musique aussi, les célébrités n’hésitent pas à souscrire des assurances.

Une assurance de 206 millions

C’était une nouvelle mondiale en 2013 : le club de foot de Real Madrid assurait les jambes de son meilleur buteur, Cristiano Ronaldo. Cout de l’opération ? 206 millions d’euros. On ignore toujours si et pour quel montant, son club actuel, Manchester United a assuré les précieuses guiboles portugaises.

Une chose est sûre : Ronaldo n’est pas le seul sportif international avec une telle assurance. Le joueur de basketball et meilleur marqueur de l’histoire de la NBA, LeBron James, aurait également souscrit une police pour chacun de ses doigts.

« Marque de commerce » assurée

En dehors du monde sportif, les jambes les plus chères sont celles de la chanteuse Mariah Carey. Elle aurait souscrit une assurance d’un million de dollars. Les fesses célèbres de stars mondiales aussi valent des fortunes. Selon les sources, Jennifer Lopez aurait déboursé entre 27 et 300 millions de dollars, Kim Kardashian 21 millions et Kylie Minogue « à peine » 5 millions.

Certaines chanteuses considèrent que leurs autres rondeurs féminines, à savoir leur poitrine, méritent d’être protégées par des assurances aux montants parfois faramineux. Le buste légendaire de Dolly Parton aurait ainsi été assuré pour 600 000 dollars, tandis que Madonna aurait déboursé 2 millions de dollars. Reste à savoir si son soutien conique aussi était compris dans l’assurance.

Fait est que ces dames considèrent la partie corporelle en question comme une marque de commerce essentielle de leur personnalité. Un exemple parmi d’autres est le sourire de Mona Lisa de l’actrice Julia Roberts, qui fait tout son charme et qu’elle aurait donc assuré pour 30 millions de dollars. Ou encore le chanteur Tom Jones qui aurait assuré ses poils de torse.

Une assurance séparée pour la jambe gauche

Tandis que les célébrités disposent aussi d’autres talents à côté de ceux qu’ils font assurer, d’autres choisissent de prendre une police pour une partie du corps qui est vraiment indispensable pour leur carrière.

Tout comme le footballeur Ronaldo, le mannequin Heidi Klum n’est rien sans ses jambes. Elle vient d’ailleurs de raconter récemment dans un show télévisé qu’elle les aurait assurées pour environ 2 millions de dollars. Petit détail amusant : à cause d’une petite cicatrice sur la jambe gauche, elle paierait moins pour la jambe gauche que pour la jambe droite.

L’acteur de James Bond, Daniel Craig, effectue lui-même ses cascades et a donc aussi pris une assurance importante pour son corps athlétique. Sans les mains du guitariste Keith Richards, les Rolling Stones sonneraient faux. Et le chanteur Rod Steward a assuré ses cordes vocales après qu’il avait subi une opération à la gorge en 2000.

Parmi les musiciens, Bruce Springsteen était d’ailleurs un des premiers à prendre une assurance spéciale. Déjà dans les années 80, il assurait sa voix. Tous ces Grammy Awards ne se gagnent pas tout seuls, doit avoir pensé le Boss.

Dois-je aussi faire assurer mes jambes ?

En Belgique, il n’y a pas d’exemple de sportifs ou d’autres stars ayant pris une assurance séparée pour l’une de leurs parties corporelles. Les exemples internationaux et surtout les montants dépensés ne doivent quant à eux pas être pris à la lettre. Peu de célébrités ont d’ailleurs communiqué elles-mêmes à ce sujet. Au contraire, tant Jennifer Lopez que Tom Jones prétendent que ce ne sont que des ragots.

Conclusion : en tant que footballeur amateur ou danseur récréatif, il n’est pas nécessaire de faire assurer vos jambes. Si vous êtes kinésithérapeute, musicien professionnel ou si vous avez besoin de votre corps d’une manière ou d’une autre pour faire votre travail, vérifiez alors si votre assurance revenu garanti est suffisante pour couvrir une incapacité de travail.

Contactez-nous pour un rendez-vous

 Prendre un rendez-vous